Salle de bain epurée, minimaliste

Allergiques à une décoration trop pompeuse et trop lourde et à un ameublement  trop chargé, amateurs de création presque immatérielle, une salle de bain et une seule : la salle de bain minimaliste. Elle est faite pour vous ! Vous saurez apprécier le depouillement extrême de ses créations esthétiques où domine le blanc.

  • salle de bain minimaliste
  • salle de bain minimaliste
  • salle de bain minimaliste
  • salle de bain minimaliste
  • salle de bain minimaliste
  • salle de bain minimaliste


Salle de bain minimaliste : des lignes géométriques

Calme et simplicité, désir de rester extérieur à l’activité agressive de la vie quotidienne, voilà ce qui caractérise l’amateur de la salle de bain épurée. Il va se reconnaitre dans la simplicité des formes offertes qui l’entourent : lavabos épurés, presque dépouillés, tenant presque par magie le long de murs d’un blanc  de neige, cabines de douche réduites à leur plus simple expression esthétique, paroi blanche dans un univers inhabité entouré de murs de verre, baignoires simplissimes dont l’arrondi rappelle la perfection d’un oeuf tant par la forme que par le visuel, la salle de bain épurée porte bien son nom.

Pour autant l’intimité n’en n’est pas absente : on peut voir quelques jolies douches, adossées à un mur et entourées de vitres en assurant la fermeture. Une petite touche boisée claire renforce la simplicité confortable de ces equipements tout en rondeur.

La symétrie peut être de mise, ainsi l’espace peut-il se voir presque également occupé par des blocs de même volume : espace lavabo rangement sur un mur et double cabine de douche lui faisant face. Au fond de la piéce deux objets, bidet et toilette parachévent la symétrie harmonieuse et la géométrie de cette salle de bain minimaliste.

 

Salle de bain épurée minimaliste : des couleurs pures

La sobriété est le maitre mot de ces créations. Les harmonies restent douces et feutrées mais le blanc immatériel, symbole de pureté l’emporte dans la réalisation des objets : baignoires épurées d’une simplicité presque monacales, douches au pommeau plat métallique et dispensateur d’une douce pluie tiéde qui jouent sur la transparence du verre qui les délimite, l’éclat du métal qui en permet l’ouverture. Les appliques murales destinées à suspendre serviettes et linge de salle de bain, de forme géometrique elles aussi  évoqueraient un peu des eoliennes sur le sommet d’une colline. La nature régne en maitre dans les salles de bain minimalistes.

Si le blanc domine, il peut neanmoins être accompagné de quelques touches de beige, de gris, de couleur bois pour des murs par exemple, pour des meubles de rangement : un contraste délicat entre l’unité de cette non couleur qu’est le blanc et les nervures fondues d’une simple étagère.

Le noir en petite quantité embellit l’espace : en témoignent de fines baguettes déliminant la géométrie parfaite d’une décoration murale par exemple ou la fine colonne , dont la finesse tire un trait léger, fractionnant l’espace denudé, le rendant ainsi plus intime et plus propice peut-être à la méditation.

Les matériaux sont nobles et donnent une impression de solidité à toute épreuve : les élements de la salle de bain minimalistes sont pérennes. Ils évoquent une beauté intemporelle et froide où chaque individu peut retrouver ses sources.

 

Menu